• reserve.jpg
  • vigne-haute-saintonge-old.jpg
  • saintongeais_old.jpg
  • vigne_haute_saintonge.jpg
  • tournesol-haute-saintonge-old.jpg
  • thermalisme_jonzac.jpg
  • slide-savourer.jpg
  • slide-sorties-botaniques.jpg
  • tourisme-haute-saintonge.jpg
  • se-detendre-se-ressourcer-se-soigner.jpg
bandeau chateau de lussac
 
Balade champêtre et contemplative dans les jardins qui surplombent la Seugne


Auprès de l’ancienne église paroissiale, s ur une hauteur dominant la vallée de la Seugne de ses terrasses , le château de Lussac a été totalement reconstruit en 1729 à la demande de Françoise-Marguerite Arnould de Vignolle qui avait hérité de cette bâtisse campagnarde du XVIème siècle.
C'est l’une des plus pittoresques demeures des environs de Jonzac.

Sur un domaine de 12ha, cette charmante construction basse est encadrée par deux pavillons couverts d’ardoise, surplombant un jardin bas auquel on accède par une série d’escaliers à balustres dont un porte la date de 1769.
La demeure rappelle les chartreuses bordelaises de la même époque et il y a fort à parier que les plans de Lussac furent demandés par la marquise de Dunes à un architecte de Bordeaux.
Parmi les curiosités, un chenil datant du XIXème siècle avec une cheminée pour les animaux, d’anciennes écuries de luxe et un fournil à pain encore en fonction.
Ici, tout témoigne de l’art de vivre du XVIIIème siècle.

chateau de lussac escalier balustres jardins


Le plus somptueux se trouve à l’extérieur...

Côté cour, le logis était encadré par deux grandes ailes de dépendances. L’une a été entièrement détruite au XIXème siècle. La cour faisait face à un bois de haute futaie, percé d’allées en perspective, qui occupait le coteau voisin du château de Clam.


Le manoir surplombe les 9ha de jardins peuplés de tilleuls et de saules pleureurs qui mènent sur les bords de Seugne, où une passerelle métallique et un pont de pierre enjambent la rivière. Tout deux sont inscrits au titre des monuments historiques.

Avant de descendre, un petit jardin à la française permet d’accéder à la terrasse. Puis la succession d’escaliers à balustres de pierre permet d’accéder aux jardins bas. Une grande allée en perspective menait au logis du Breuillet, un temps réuni à la propriété de Lussac. Parmi les dépendances, il faut remarquer sa belle orangerie avec toitures à l’Italienne masquée par des balustres.

Au pied de la rivière, un ancien lavoir participe au charme pittoresque.
Lussac est bien l’un des plus beaux sites du Jonzacais.

jardin francaise chateau de lussac


Un peu d'histoire...

Le premier seigneur connu est Jean Vidault, écuyer, seigneur de Chassagne, de Saint Palais et de la Barde, paroisse de Bois.

En 1530, il céda moyennant 2080 livres ses fiefs de Lussacet de Saulges, à François Lefourestier, écuyer, seigneur d’Orignac, se maria à Catherine Vidault. La petite fille de ce dernier, Marie Lefourestier, héritière des seigneuries de 1595, à Claude Marin.

En 1614, Lussac avait changé de mains. Le château était la propriété de Gilles Arnoul, écuyer, seigneur de Vignolles, marié à Esther du Gravier. Il entreprit d’acheter de nombreux terrains tout autour de sa seigneurie. Il mourut vers 1649, laissant un fils, Léon Arnoul, marquis de Vignolles, qui devint seigneur de Conteneuil et lieutenant du Roi en Guyenne…

terrasse jardin chateau de lussac

 

Visite sur rendez-vous 

Tarifs :
6,5€ par adulte et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans


Renseignements et réservations : 06 82 75 25 02


Accès personnes à mobilité réduite, voiturette électrique


Comment venir ?



 

 

A découvrir également en Haute-Saintonge